• Beaulieunaturo

Monodiète : pourquoi pas !

#jeûne, #sain, #détox, #poids, #régime,







Très en vogue depuis quelques temps déjà, avec l'arrivée du printemps, la monodiète revient sur toutes les lèvres. Mais au fait ? qu'est ce qu'une monodiète ? à qui s'adresse t-elle ? quels en sont les bienfaits ?


Vous saurez tout ou presque sur le sujet après avoir lu cet article.


Qu'est ce qu'une monodiète ?


Le principe est assez simple à mettre en oeuvre : vous ne mangez qu'un seul type d'aliment matin, midi et soir, à volonté, sous toute ses formes, pendant un temps donné (1 repas, 1 jour, 3 jours, 1 semaine maximum).


Alors évidemment, je vous vois déjà saliver à l'idée de ne manger que des bonbons, que des glaces ou que du saucisson... mais la, restons sérieux, ça ne fonctionne pas !


Non, la monodiète concerne certains types d'aliments, naturels exclusivement, sains, de saison, facile à digérer, généralement riche en vitamines ou antioxydants. La liste n'est pas exhaustive mais on peut compter la pomme, le raisin, la carotte ou encore le riz dans le "top ten" des aliments les plus communs pour une monodiète. Chacun aura ses avantages et ses saisons et mieux vaut se fier à son instinct et choisir un aliment que l'on aime car la monodiète ne doit pas être vécue comme un supplice. C'est une véritable démarche personnelle qui vise plus le besoin de nettoyer son organisme et de recouvrir de l'énergie vitale que de perdre quelques kilos.


Pourquoi faire une monodiète ?


Essentiellement pour enclencher la détoxification de l'organisme.


La monodiète est une alternative intéressante au jeûne car elle est moins difficile à démarrer et surtout elle s'adresse à un public plus large.


Le corps n'est pas privé de nourriture il est simplement soulagé dans son fonctionnement puisqu'il n'a plus qu'un seul type d'aliment à digérer ; le système digestif est mis au repos. L'organisme peut donc mobiliser l'énergie qu'il ne met pas dans la digestion à d'autres fonctions, notamment celle de "décrassage". Ceci permet un nettoyage en profondeur de l'organisme dont le foie, moins sollicité, va pouvoir s'auto nettoyer. Il est conseillé, pendant la monodiète, d'aider ses émonctoires (organes d'élimination du corps comme le foie, les reins, les intestins et même la peau) à éliminer les déchets et toxines grâce à des tisanes et/ou la consommation d'au moins 1,5 litres d'eau faiblement minéralisée.


Par ailleurs, comme le corps ne va pas trouver dans un seul aliment tous les nutriments dont il a besoin, il va aller chercher dans ses réserves ce qui lui manque.


Très rapidement vous constaterez un regain important d'énergie et de vitalité mais les effets d'une monodiète sont multiples. Attendez vous à ne plus ressentir de lourdeurs après les repas, de ballonnement, à retrouver un sommeil paisible, à voir vos facultés intellectuelles à nouveau performantes (amélioration de la concentration, de la mémoire et de la réflexion). Votre teint devrait également bénéficier de ce grand nettoyage et votre peau retrouver éclat et souplesse.


Quand ?


J'aurai tendance à dire quand le besoin s'en fait sentir. Quand vous manquez de vitalité, quand vous sentez votre organisme encrassé, ralenti.


Après une période d' excès alimentaires, aux changements de saison, avant d'entamer un changement d'habitude alimentaire, dans le cas d'allergies, de douleurs chroniques, d'inconforts digestifs récurrents...


Lorsque votre corps est encrassé vous en voyez les signes car il va essayer par lui même de faire sortir les déchets qui ralentissent son fonctionnement. Ces signes sont divers en fonction de la porte de sortie choisie par votre organisme :


👉 toux, nez qui coule, glaires... pour les voies respiratoires,

👉 diarrhée, selles molles... pour les intestins,

👉 eczéma, acné... pour la peau

👉 calculs... pour les voies urinaires

👉 maux de tête ou calculs pour le foie ou la vésicule biliaire.... la liste n'est malheureusement pas exhaustive mais les signes sont bien la et vous saurez à présent les interpréter.


Quel aliment choisir à quel moment ?


On privilégiera l'automne pour la cure de raisin (déconseillé pour les diabétiques) bio de préférence. Le chasselas (blanc) ou le muscat se prêtent bien à la monodiète car ils sont digestes et à peau fine.

Le raisin a des propriétés diurétiques de part sa teneur en potassium et en eau. Il est aussi riche en fibres qui participent au nettoyage des émonctoires (foie, reins, intestins).


Pour ceux qui redoutent d'avoir faim la monodiète de céréales notamment de riz peut être plus facile à suivre. Elle est en effet plus rassasiante et donc plus rassurante que la monodiète de fruits.

Préférez dans ce cas un riz complet ou semi complet pour l'apport en fibres. Cette monodiète est peut être réalisée au début de l'hiver, le riz se consommant chaud.


La monodiète la plus courante reste celle de pommes qui peut se faire toute l'année (même si la pleine saison est à l'automne) et qui permet de varier les formes (en jus, en compote, à croquer, au four). Elle est riche en antioxydants, en pectine, et en fibres ce qui facilite le transit intestinal.


Combien de temps ?


D'une façon classique, la monodiète dure trois jours ou pour les plus courageux une semaine. Certains préfèrent ritualiser sa pratique à un jour par semaine sur du long terme notamment dans le cadre d'une perte de poids importante et d'un rééquilibrage alimentaire.


L'important est de vivre cette expérience sans contrainte en ressentant les bienfaits. Une monodiète bien menée ne doit pas être subit. Elle doit s'effectuer dans un climat serein et sans stress sinon les effets ne seront pas au rendez-vous.


Faut il se préparer à une monodiète ?


La réponse est oui.

Pour une préparation en douceur, je vous conseille d'adopter une alimentation plus saine la semaine qui précède votre monodiète en supprimant les produits industriels (plats préparés) , les produits sucrés (gâteaux, bonbons, desserts sucrés) et le pain et en limitant la consommation de féculents et de viande rouge.


Augmenter votre consommation de légumes verts et intégrer une portions de crudités à vos repas.


La veille au soir de votre monodiète, veillez à ne consommer qu'une soupe de légumes verts afin de préparer vos intestins.


N'oubliez pas de boire suffisamment d'eau et intégrer 2 tasses de tisanes à votre journée en dehors des repas (tisane de romarin par exemple pour aider votre foie).


L'après monodiète


Pour profiter de tous les bienfaits d'une monodiète la reprise d'une alimentation variée doit être progressive sur une semaine de façon à réhabituer le corps en douceur.

Réintroduire tout d'abord les légumes et les fruits cuits, le poisson vapeur, les céréales, les légumineuses, les fromages, les légumes et fruits crus puis les produits carnés.


Attention : la monodiète s'adresse à toute personne souhaitant aider son corps à éliminer ses toxines et à recouvrer vitalité et énergie. Ce n'est pas un régime et ne saurait être suivi sur le long terme afin de ne pas entrainer de carence. Demandez conseil à votre Naturopathe ou à votre médecin.


Prenez soin de vous !

35 vues

© 2018 - 2020 par BeaulieuNaturo.

Créé avec Wix.com  

Mentions légales :