• Beaulieunaturo

Comment survivre aux repas de fêtes !


Noël approche à grands pas ! Déjà depuis le début de l'Avent nous sommes un peu dans les excés et ça ne va pas s'arranger !


L'excés d'alcool, de gras, de nourriture, de sucre... oblige le corps à travailler plus. Nos organes épurateurs sont mis à rude épreuve et notamment notre foie.


Comment passer ce cap sans que votre organisme ne vous fasse sentir que vous êtes allés trop loin et sans en payer le prix fort avant même le réveillon du Jour de l'An ?


Quelques pistes à suivre pour mettre votre organisme au repos entre Noël et le jour de l'An, pour profiter, se faire plaisir, sans se rendre malade.


LE JOUR J


1- Ne pas culpabiliser


Un point primordial à respecter et de ne surtout pas céder à la culpabilité.

C'est un sentiment qui ne vous apportera rien de bon.


Noël c'est Noël, profitez de votre repas sans exagérer (on oublie le "foutu pour foutu j'y vais franco toute la semaine ! ")


La culpabilité est un sentiment, une émotion, qui est vécu par votre organsime comme un véritable stress.


Or sous l'action du stress, vos glandes surrénales vont se mettre à produire une hormone, le cortisol. Le problème survient lorsque vous produisez trop de cortisol. Dans ce cas, votre corps se met en mode "danger" et va avoir tendance à stocker, à mettre en réserve pour avoir la capacité de libérer de l'énergie (nécessaire à la fuite ou à la défense - réactions primaires).

Donc sous l'action du stress, votre reaps de fête sera ou non plus ou moins bien éliminé.


Donc on assume et on profite ! .


2- Privilégier les végétaux en debut de repas


Les végétaux crus en debut de repas permettent de préparer votre organisme à l'arrivée du repas en secrétant les enzymes nécessaires à la digestion.


Privilégier les crudités à l'apéritif (chou fleur, carotte, fenouil ...) est une bonne façon d'ouvrir votre appêtit en douceur et vous permettra d'activer votre hormone de satiété (leptine) et donc de moins manger sur la suite du repas qui sera surement plus calorique.


3- Attention aux quantités


Il ne s'agit pas de boycotter la moitié du repas, c'est le repas de Noël, un moment convivial alors on profite du repas, on mange de tout... mais on ne se ressert pas.


Généralement ces repas dure en longueur par rapport aux repas habituels alors on en profite pour appliquer les conseils élémentaires : on mange lentement, et surtout on mâche.


La mastication est essentielle à une bonne digestion.


Elle favorise l’imprégnation des aliments par une enzyme (amylase) qui permet le début de leur digestion. Le broyage des aliments par les dents favorise l’action de l’acide chlorhydrique et des enzymes de l’estomac qui débutent la digestion des protéines.

Une bonne mastication permet de ralentir le rythme d'ingestion des aliments ce qui laisse le temps au système digestif d'envoyer à votre cerveau le message de satiété (au bout d'environ 20 minutes)


Astuce : poser ses couverts entre 2 bouchées. Ne pas remplir sa fourchette tant que la bouchée en cours n’est pas mastiquée, et avalée.


4 - Bichonner votre foie


En fin de repas, on pense aux tisanes digestives qui vont venir soutenir le foie dans son travail et lutter contre les ballonnements et somnolences.

Pour cela on utilise du romarin (idéal pour le foie) , de la menthe (apaise des troubles gastriques et réduit les flatulences), de la camomille (pour apaiser l'indigestion et les flatulences), de la mélisse (aux pouvoirs calmant).


D'une façon générale il est important d'être attentif à son hydratation en consommant de l'eau plate entre les repas pour activer la bonne élimination des déchets.


5- Activez-vous


Et oui ! après un bon repas bien copieux, bien gras il est important de s'oxygéner, d'activer les fonctions naturelles d'élimination et surtout de ne pas céder à la tentation de rester avachi sur le canapé.


Une simple marche digestive permettra à votre organsime de lancer son programme d'élimination des déchets et des toxines et vous rendra les idées claires.


En effet, rien de tel qu'un peu d'air frais pour venir à bout de la somnolence post- prandiale ou cette envie irréprésible de dormir qui survient généralement après un repas copieux ayant généré un pic d'insuline important .


Or quand on dort, la digestion est ralentie donc sortez faire une marche pour relancer vos fonctions d'éliminations.


ET APRES ??


1- Equilibre Acido/basique


Entre Noël et le jour de l'An, on adopte un régime alcalinisant.


👉 On fait la part belle aux végétaux, légumes, fruits, crus, cuits. BIO et de SAISON. Ils vous apporteront le pleins de vitamines et de nutriments et viendront tamponer l'acidité en trop dans notre organisme dû aux excés.


👉 On préfére les viandes maigres (volailles), les poissons blancs (cabillaud, colin, daurade).


👉 On reste attentif aux cuissons : on privilégie les cuissons douces (étouffée, vapeur, au Wok)


👉 On remplace les produits laitiers d'origine animale très accidifiants par des produits à base de laits végétaux (amandes, coco, soja...)


👉 On remplace les céréales à base de gluten par du sarrasin ou du quinoa ou encore du millet.


👉 On oublie les produis raffinés (sucre blanc, pain blanc, farine blanche..) et industriels (plats préparés, viennoiseries, biscuits...)



D'une façon générale il est conseillé de simplifier et d'alléger vos repas en limitant les sources alimentaires (pas plus de 2 associations : protéines/légumes ou céréales/légumes ) et le soir d'éviter les protéines animales.


Pour les plus motivés, un jour de monodiète pendant cette période d'entre fêtes peut-être bénéfique.


2 - L'hydratation (toujours)


Pour cela on abuse de tisanes tout au long de la journée : fenouil, menthe, romarin, gingembre, citron ...). Chaudes ou froides elles permettent à l'organisme de faire circuler les déchets et les toxines.


Le lendemain d'un gros repas, on privilégie la soupe de légumes ou le bouillon pour apporter des vitamines et nutriments à l'organisme sans le surcharger.


Vous pouvez aussi adopter le repas à base exclusivement de fruits, riches en anti oxydants.


3 - On soutien son foie


C'est le plus gros bosseur de la période, c'est lui qui va devoir gérer tous vos excés alors donnez lui un coup de pouce.


Si votre foie vous rappelle les excés de la veille, utiliser une bouillotte sur cette zone de votre corps pour l'aider à mieux fonctionner ; outre l'action apaisante de la chaleur elle favorise aussi la prodution de bile et donc stimule la digestion (émulsione les graisses).


Installer vous confortablement et appliquer la bouillote (sous les côtes droites) une bonne vingtaine de minutes - A renouveler pendant quelques jours.


Vous pouvez aussi consommer le matin à jeûn un grand verre d'eau tiede dans lequel vous aurez pressé 1/2 à 1 citron (selon votre goût).


4- Bougez


Il ne s'agit pas de préparer un marathon , (ce qui serait contre productif sur un organisme surchargé), mais un peu d'activité chaque jour sera bénéfique.


Privilégier une activité douce mais quotidienne comme 30 minutes de marche, une séance de natation, du yoga, une balade en vélo ....



🎄Profiez bien et passez de bonnes fêtes 🎄


24 vues

© 2018 - 2020 par BeaulieuNaturo.

Créé avec Wix.com  

Mentions légales :